A l’échelle du territoire

POLITIQUE DE LA VILLE

 

flyer-politique-de-la-ville-18-10-16

FOND INTERNE MINISTÉRIEL DE PRÉVENTION DE LA DÉLINQUANCE

Dans le cadre de la politique de prévention de la délinquance, mise en œuvre par la circulaire du 31 octobre 2012 et déployée dans le département par le biais de la stratégie départementale de la prévention de la délinquance pour 2013/2017, Moissac Solidarité a souhaité structurer et formaliser différentes actions développées en son sein. En effet, la question de la délinquance est au cœur des actions de l’association, qui accueille quotidiennement des personnes en situation de grande précarité et pour lesquelles le basculement vers la délinquance devient la seule issue envisageable.

L’action menée est multiple : accompagnement socio-professionnel, hébergement, restructuration psychologique et définition d’un projet de vie à court et moyen terme. Il s’agit de rompre (ou d’éloigner) avec les dynamiques en place et de permettre à ces publics d’envisager un nouveau parcours de vie, affranchi des logiques de délinquance et des potentielles addictions développées.

Deux actions sont ainsi menées :

Une cellule de veille a été mise en place, afin de faire se rencontrer les différents partenaires pour qu’ils puissent échanger, analyser et orienter les personnes. Un référent de parcours est nommé et garanti le lien et la permanence du projet pour la personne..

Il nous a semblé crucial de pouvoir offrir un espace de paroles d’échange collectif. Ainsi, nous avons souhaité mettre en place un groupe de paroles destinés aux personnes auteurs de délinquance et/ou violence au sein de ce projet. Ce groupe est animé par la psychologue et l’éducatrice spécialisée de l’EMPP. Ces groupes de parole ont eu lieu 1 fois tous les trois semaines. Les thématiques abordées sont définies avec les participants et permettent une réelle prise de conscience de la part des usagers de leurs comportements.


PROJET MIEUX MANGER/MIEUX VIVRE

Dans le cadre du nouveau programme pour l’alimentation (PNA -2014), la direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la forêt (DRAAF) a sollicité l’ensemble des acteurs du département pour déployer des projets à mêmes de répondre aux objectifs fixés au niveau national : justice sociale, éducation alimentaire des jeunes, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la mise en valeur du patrimoine alimentaire.

C’est ainsi que Moissac Solidarité, déjà engagée dans ce travail depuis quelques années auprès de l’ensemble de ses usagers, a décidé de proposer un projet d’envergure dont l’objectif global propose d’améliorer l’hygiène de vie des populations en situation de précarité par le biais de différentes actions : développement d’un partenariat avec un maraîcher biologique local et sensibilisation à la culture des produits locaux, déploiement d’un atelier multisport sur la halte de jour et mise en place d’ateliers participatifs sur l’élaboration des menus du foyer d’hébergement d’urgence.

Ce projet est l’occasion d’ouvrir une nouvelle porte d’entrée dans l’accompagnement que nous leur proposons : passer par l’alimentation et la pratique sportive pour débloquer d’autres leviers.

Le projet, de par l’approche multisectorielle sur laquelle il s’appuie, constitue une alternative innovante aux changements de comportements face à l’alimentation. En effet, les approches précédentes ont souvent privilégié une entrée unique, qui à elle seule ne peut être porteuse de modifications profondes. Le déploiement d’actions dans des champs complémentaires avec une trame sociale qui reste au cœur du projet nous semble être la réponse la plus pertinente face aux problématiques multiformes mises en relief par la santé. La santé (psychologique ou physique) est un marqueur important de l’état de précarisation des individus : elle marque souvent un point de non retour social et scelle une marginalisation sociale.

image-sport


Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer